Alexandre Bogouslavski – Les Maîtres de l’illusion (2018)

Maitres0Mickael est un jeune escroc qui pense avoir monté le casse du siècle dans un casino de luxe. Mais alors qu’il est en train de réaliser des gains faramineux, un inconnu lui rafle la mise à l’aide d’un étrange pouvoir d’illusion, et lui-même se retrouve arrêté par la sécurité de l’établissement. On lui donne alors un délai très court pour retrouver et rembourser la somme qui a été volée.

Ne sachant que faire, Mickael écoute un de ses amis qui lui parle de personnes ayant chacune un talent particulier: l’un sait commander aux appareils électronique, l’autre sait déplacer les objets à distance, etc. Le jeune homme décide alors de les rassembler et d’organiser un vol dans un autre casino. Mais c’est sans compter sur son père, qui se livre à la même activité…

kinopoisk.ru

Les Maîtres de l’illusion (en russe : За гранью реальности, Aux Frontières de la réalité), réalisé en 2018 par Alexandre Bogouslavski, est un film boiteux par tous ses aspects ou presque. On y retrouve en effet les mêmes défauts que dans Abigail, du même réalisateur, à savoir un scénario très léger et un direction d’acteur médiocre.

kinopoisk.ru

Le scénario, ici, est linéaire, classique, sans la moindre surprise. Même l’idée de la rivalité entre le père, toujours absent mais tout puissant, et le fils, est banale. Et l’on a évidemment le droit à l’ordinaire et longue séquence de recrutement des associés, l’un après l’autre, permettant de bien présenter leurs pouvoirs. Tout ceci est déjà vu et revu.

La réalisation en elle-même est très correcte, les effets spéciaux sont soignés et l’on a le droit à quelques jolies scènes très agréables à l’œil. En revanche, tout comme dans Abigail, le plus gros problème reste les acteurs. Bogouslavski a voulu un casting international, avec Antonio Banderas, qui honnêtement, donne toujours l’impression de se demander ce qu’il fiche là tant il ne fait pas le moindre effort, et Miloš Biković. Tous deux, dans la version russe du film, ont été doublés. Mais pour la version internationale, tous les acteurs ont joué en anglais, et c’est une catastrophe: ils récitent, avec application certes, leur texte. Leur jeu n’a du coup absolument rien de naturel.

Maitres3

Les Maîtres de l’illusion est disponible en France en DVD. Curieusement, en Russie, le film est sorti sous le seul nom d’Alexandre Bogouslavski, alors qu’à l’international on lui a associé comme co-réalisateur Francesco Cinquemani. Pourtant, il n’y a pas de différence de version. Y aurait-il eu un réalisateur fantôme (comme il y a des écrivains fantômes), crédité seulement à l’international?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s