Alexandre Roou – Les Soirées du hameau près de Dikanka (1961)

Dikanka0Alexandre Roou (nom parfois orthographié Row) est, avec Alexandre Ptouchko, l’un des deux grands cinéastes soviétiques ayant œuvré dans le domaine du merveilleux. Roou s’est se nombreuses fois illustré en adaptant à l’écran des contes populaires, déployant au passage des trésors d’imagination pour donner vie aux miracles, à la magie, aux créatures féériques.

Avec Les Soirées du hameau près de Dikanka, il s’intéresse à une nouvelle de Nicolas Gogol, La Nuit de la Nativité. Vakoula est un jeune forgeron, fils d’une sorcière, Solokha. Il est amoureux fou d’une jeune greluche qui passe son temps à se regarder dans un miroir tout en commentant sa propre beauté. Lorsque Vakoula ose enfin lui adresser la parole, elle lui rétorque qu’elle ne sera sa femme que s’il parvient à lui donner les souliers de la tsarine.

Dikanka1-bisD’abord désespéré, Vakoula finit par se persuader qu’il lui faut s’adresser au diable. Mais le problème est que le jeune homme n’est pas seulement forgeron: il est aussi peintre. Or il a osé représenter le diable dans une situation si ridicule que celui ne cherche qu’à se venger.

Les Soirées du hameau près de Dikanka n’est clairement pas un film compliqué. Il s’adresse en premier lieu aux enfants et n’a pas la prétention de se prendre au sérieux. Comme souvent, Roou est un assez piètre directeur d’acteur et ceux-ci surjouent comme dans un film muet. Mais cette façon de surjouer sert ici le film, qui est drôle, par les situations qu’il montre, par la trogne même des personnages, des Cosaques mal dégrossis, souvent alcooliques, parfois mesquins, mais jamais bien méchants.

kinopoisk.ruMême le diable, avec sa queue à rallonge et son nez de cochon, est fort sympathique. Les scènes des festivités avant la messe de Noël, avec les batailles de boules de neige, les quêtes de maison en maison, les chants, sont d’une immense gaieté. Ajoutons à cela une fort jolie musique d’Arkadi Filippenko. Et Roou, comme d’ordinaire, n’est pas avare en trucages, qui font sourire de nos jours, mais qui sont si charmants! On rit de bon cœur en regardant ce film bon enfant à voir en famille.

Ce film est disponible en DVD aux éditions RDM, qui offrent une reprise à faible coût de celle de Ruscico, difficilement trouvable. Les sous-titres y sont de qualité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s