Sarik Andreassian – Les Gardiens (2017)

Gardiens0J’avais plutôt bien aimé un précédent film de Sarik Andreassian (Andreasyan sur les DVD soit-disant français, mais systématiquement traduits de l’anglais), aussi me suis-je tourné sans trop de craintes vers Les Gardiens (Guardians sur les DVD soit-disant français, mais systématiquement traduits de l’anglais – bis), un film sorti en 2017 en Russie et édité directement en DVD à peine quelques mois plus tard en France, où il a été présenté comme un genre de Marvel russe, un blockbuster avec des superhéros.

Il y a quarante ans, en URSS, deux savants ont menés des expériences ultra-secrètes. L’un, Kouratov, tâchait de permettre à l’homme de contrôler mentalement n’importe quel machine. Mais ce fut un échec, aussi tenta-t-il de voler les travaux de l’autre, un généticien qui s’est efforcé avec succès de créer des surhommes. Mais son action fut découverte, et le laboratoire pris d’assaut. Lors d’une explosion, Kouratov fut grièvement blessé, irradié, mais il parvint à s’enfuir en emportant les travaux de recherche. Il disparut ainsi durant des décennies.

Gardiens1

Le super-vilain-bouh-pas beau

Bien des années plus tard, l’armée teste de nouveaux robots de combat. Mais ceux-ci échappent subitement à tout contrôle et tuent leurs créateurs. Kouratov est de retour, et il n’est pas content. La solution? Recréer l’équipe du projet secret soviétique, nommé Patriot, et rassembler les cobayes humains des expériences de génétique. Car ceux-ci sont devenus quasi-immortels, et ont développé des super-pouvoirs. L’un contrôle les pierres, l’autre peut se transformer en ours colossal, un troisième est rapide comme l’éclair et peut trancher quelqu’un en deux le temps d’un claquement de doigt, enfin une quatrième peut se rendre invisible au contact de l’eau.

kinopoisk.ru

Remarquez que l’équipe de Patriot a un sens inné de l’esthétique:
même à l’armée on ne pose pas comme ça

L’histoire, en elle-même, n’est guère originale. Rien que le principe de la création du surhomme soviétique, l’Homo sovieticus, qui était au coeur d’un roman de Dmitri Bykov, La Justification (paru chez Denoël il y a quelques années et absolument remarquable). Mais il y a bien pire: cette histoire n’est qu’un décalque de ce qu’on a déjà pu voir cent fois, mille fois, dans les comics et les films qui les adaptent, avec ces vaillants héros costumés qui affrontent un super-méchant de la mort qui tue, détruisant, comme il se doit, toute la ville au passage (combien de fois les héros américains ont-ils rasés les USA dans leurs batailles?).

kinopoisk.ru

« Je viens de buter un super-méchant, j’ai le droit de prendre la pose,
même si personne ne me regarde ».

Andreassian, qui avait livré quelques scènes visuellement intéressantes dans Survival Game, confond ici effet spéciaux et mise en scène. Tout est figé, caricatural, poseur. Les acteurs sont inexistants, et on les comprend! Il suffit de les voir sur fond vert pour saisir le ridicule de leurs rôles. On notera aussi que celui qui peut se transformer en ours souffre du complexe de Hulk. En se transformant, il grossit, et donc déchire son t-shirt, mais pas son pantalon, indestructible. Mieux: quand la transformation est totale, il est entièrement ours, donc nu, mais lorsqu’il redevient humain, il retrouve comme par miracle son pantalon. On va dire qu’il était caché sous les poils.

Gardiens4

« C’est économique: avec le même décors et les mêmes personnages,
on a tourné un épisode de l’Île aux enfants! »

Bref, c’est mauvais, très mauvais. Et comme d’habitude, donc, c’est traduit de l’anglais, et non du russe, mais on s’en fiche: les dialogues sont si plats qu’il est difficile d’y commettre des contresens lors de la traduction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s