Anton Megerdichev – Dark Fantasy (2010)

3301070153Marina Leonova est étudiante. Dépressive, habillée façon gothique et amatrice d’ésotérisme, elle en pince pour un de ses camarades, un bellâtre qui lui préfère une blonde tout ce qu’il y a de plus superficielle. Avec tout un groupe de la même faculté, ils partent avec leur professeur dans le nord de la Russie, en mission ethnologique, pour étudier les formules magiques qui pourraient encore y être en usage.

Un temps hébergé par une grand-mère qui a tout d’une sorcière, ils se retrouvent séparés quand le bellâtre en question tente malgré tout de séduire Marina, qui s’enfuit en compagnie de la grosse tête de la classe, Kostia. Ensemble, ils pénètrent dans l’église en ruine d’un village abandonné, et trouvent dans un souterrain le corps d’une sorcière momifiée tenant un bouclier.

174910824C’est en cherchant à prendre ce bouclier orné d’un labyrinthe que Marina entre en contact avec la momie et tombe dans l’inconscience. Les secours sont appelés, mais en lieu et place des services d’urgence, ce sont d’étranges paramilitaires qui arrivent en hélicoptère.

496523304

Le bellâtre en question et sa blonde

3734584684

Ceci n’est pas une scène de Xena, mais bien une photo de sorcières russes

Vous l’aurez compris, Dark Fantasy (en russe Темный мир в 3DLe Monde des ténèbres en 3D), film d’Anton Megerdichev paru en 2010 et sorti ces dernières semaines directement en DVD en France, commence comme un simple slasher, un de ces films d’horreur où l’on massacre à tours de bras des adolescents qui se sont aventurés bêtement là où il ne fallait pas. Pourtant, très vite, Dark Fantasy s’écarte de ce modèle en insérant son histoire dans le cadre d’une antique lutte entre sorciers (en russe колдуны / kolduny) et sorcières (ведьмы / ved’my), les sorciers s’étant acoquinés avec une entité venue il y a plus d’un millénaire de l’espace. Marina, de par son contact avec la momie va devenir elle-même une sorcière et combattre Aleksandr, le chef des paramilitaires, lequel est le fils d’un puissant sorcier vaincu il y a des siècles par la reine de ses adversaires. Et là, le film bascule tout simplement dans le film de fantasy chinois, avec combat au sabre et à l’arc dans les airs.

3694857045

Bela Lugosi’s not dead

Dit comme cela, le film a l’air décidément très bête, d’autant plus que les acteurs sont souvent médiocres (on retiendra toutefois Serguei Ougryoumov, le grand méchant increvable, qui semble la réincarnation parfaite de Bela Lugosi), que la mise en scène n’a rien de particulièrement remarquable : elle est juste efficace. Mais Megerdichev n’a pas la prétention d’égaler Tarkovski et son film n’a pas pour vocation d’être classé art et essai. Dark Fantasy est un film de pure détente. Son scénario s’avère au final pas si mal troussé que ça et assume jusqu’au bout, de façon logique, son caractère improbable et grotesque. Bref, clairement Dark Fantasy ne méritait pas une diffusion en salle, mais sa sortie en DVD en fait le parfait candidat pour une heure trente de détente avec biscuits, chocolat et boissons à portée de main.

À voir ici la bande annonce russe, qui montre bien ce qu’est ce film (la bande annonce française ne faisant que résumer le début).

Un commentaire sur “Anton Megerdichev – Dark Fantasy (2010)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s